Mardi matin, 22 mai, départ pour Paris ; euphorie à l’idée d’y aller ! Une fois à la gare Montparnasse, brûlant d’impatience, nous avons marché trente minutes sous le soleil tapant vers l’auberge de jeunesse. Arrivés, nous avons déposé nos biens personnels dans la bagagerie puis sommes repartis à la découverte de la basilique du Sacré Cœur et du quartier Montmartre. Là-bas, nous avons vu la boutique de Gilles Marchal, grand spécialiste de la madeleine et avons eu la chance de le rencontrer. Puis, à cause d’un gros orage qui s’est abattu sur nos têtes, nous sommes restés bloqués dans la basilique du Sacré Cœur et, pour l’occasion, nous avons eu droit à la parade de vendeurs « Parapluie, parapluie, 5€ ! ». Après une heure passée à l’intérieur, nous sommes enfin rentrés sous une pluie plus légère. Le soir, les professeures aidées du staff de l’auberge et de quelques élèves volontaires ont organisé une soirée dansante mais certains avaient décidé de finir la journée à part, dans un tournoi intense de tennis de table. 

Le lendemain matin, nous avons visité le Musée d’Orsay ; nous y sommes restés toute la matinée puis nous avons pique-niqué dans le jardin du Luxembourg. Vers 14h, nous avons commencé note visite du Sénat. Nous avons notamment serré la main de M. Brisson, sénateur de Biarritz qui, chaleureusement, nous a accueillis sur son lieu de travail prestigieux et chargé d’histoire. Pour bien terminer notre deuxième jour à Paris, nous avons rejoint la Masterclass du célèbre pâtissier, Christophe Michalak. Impatients de le rencontrer, nous avons tout d’abord déguster quelques-unes de ses pâtisseries. Puis, enfin, il est sorti et nous avons pu lui serrer la main, discuter avec lui et prendre des photos de groupe en sa compagnie. Enfin, cerise sur le gâteau, les professeurs nous avaient préparé une surprise pour la soirée : nous avons assisté au spectacle de Frédéric Stiglitz « Tout le monde pense que je suis un mec bien » dans un café-théâtre du quartier Montmartre. Un bon moment de rires !

Jeudi matin, la journée a commencé par une « grasse matinée » jusqu’à 7h30 ! Après le petit déjeuner, nous sommes partis en métro pour découvrir le musée du Louvre. Nous avons été époustouflés par l’immensité de ce château et avons immortalisé notre arrivée par une photo devant la pyramide du Louvre. La visite a commencé devant l’œuvre La victoire de Samothrace mais ensuite nous nous sommes perdus dans ce labyrinthe. Nous avons pu admirer la célèbre œuvre de Léonard de Vinci La Joconde et il était difficile de la voir tant il y avait de monde.

Après avoir pique-niqué dans le jardin des Tuileries, nous nous sommes rendus dans deux pâtisseries célèbres, Fauchon et le café Pouchkine avec son style baroque.

Ensuite, nous avons eu le privilège de monter 674 marches pour dominer le tout Paris au deuxième étage de la Tour Eiffel.

Pour nous rendre sur le quai du Pont Neuf, nous avons pris le RER et le métro où une balade sur la Seine à bord d’un des fameux bateaux mouches nous a permis de découvrir beaucoup de monuments. Il était prévu que nous mangions dans le quartier latin alors nous avons marché, marché, marché sans jamais y arriver!... Nous avons tout de même vu la Sorbonne. Nous sommes rentrés tard à l’auberge et nous nous sommes tous écroulés dans nos lits.

 

Vendredi matin, le réveil a sonné tôt, nous avions rendez-vous sur les champs Élysées avec un ancien élève du lycée qui avait travaillé avec Pierre Hermé. Célèbre et mythique boutique qui allie sa pâtisserie à une parfumerie « l’Occitane ». Nous avons trouvé cette idée surprenante mais originale et finalement en symbiose. Après un MacDo sur les Champs, nous sommes allés prendre une photo sous l’Arc de Triomphe et avons rejoint la gare pour repartir en direction de Biarritz. Dans le train beaucoup dormaient. Le voyage s’est terminé avec beaucoup de fatigue mais des souvenirs inoubliables.