Le lundi 1er février 2016, les classes de 2STHR1 et 2STHR2 ont fait une sortie pédagogique, dans le cadre du cours d’EMC (éducation morale et civique), à Billère pour découvrir un café pas comme les autres du nom de “Café Suspendu”. Ils s’y sont rendus avec mesdames Pfohl, Ospital et Courtiade.

Une salariée les a accueillis et les a conduits à l’intérieur du “Café suspendu”. Ce café possède aussi un jardin. Elle leur a raconté l’histoire de ce café suspendu, des origines au projet à venir.

Il s’agit d’une association créée par Hélène Charpentier qui a ouvert ce café en juin 2014. Elle compte aujourd’hui environ 300 adhérents. Chaque client peut être adhérent. C’est un lieu convivial qui est plus qu’un simple café ; c’est un lieu de partage visant à favoriser l’échange et les rencontres afin que certaines personnes isolées puissent créer des liens. Le site propose des activités et des animations annexes.

  

Les jours et les horaires d’ouverture :

  • lundi  : 10h30 / 18h00                
  • Mardi : 10h30 / 20h00         
  • Mercredi : 10h30 / 19h30
  • Jeudi  et vendredi : 10H30 / 19h00     

Ouverture ponctuelle le week-end / Les horaires peuvent varier selon les animations programmées.

 

Le but d’un café suspendu est simple: il s’agit d’une boisson (café, jus de fruit bio, vin local ou bio, bière artisanale ou bio, thé bio), mais aussi d’un plat, qu’il est possible de “suspendre”, c’est-à-dire de payer, pour qu’une autre personne puisse en profiter. Ils ont mis en place une ardoise qui permet d’afficher les “dons” en attente. Quand il y a plusieurs cafés suspendus, on peut les changer en plats ou boissons suspendus. Toutefois, les prix sont assez bas : de 1 à 5€, donc tout le monde peut participer à ce processus d’aide. Mais quand nous nous rendons au « Café suspendu », nous ne sommes pas obligés de consommer quelque chose ; les habitués passent de temps en temps pour seulement discuter, prendre du bon temps à l’aide aussi des activités proposées par des personnes extérieures.

Le café suspendu est un concept peu connu en France, mais l’idée de “suspendre” vient de l’Italie depuis les années 80.

 

Le « Café suspendu » est avant tout une aventure collective dans laquelle viennent s’imbriquer d’autres projets pouvant être apportés par les adhérents eux-mêmes. En outre, cette association propose des activités variées : yoga, qi gong, ateliers d’écriture, activités pour les enfants, et même apprentissage de la langue des signes. L’objectif de ce café est de mettre fin à la solitude des personnes démunies en favorisant les liens interpersonnels et intergénérationnels, la mixité, l’entraide, la solidarité. Pour participer à ces activités, il faut payer 6€. 5€ reviennent au moniteur de la séance et 1€ revient au café suspendu. A la fin du cours, le moniteur reçoit un café en remerciement. L’été des soirées sont organisées par l’association dans le « jardin suspendu » ; il s’agit d’un café très actif.  Dans le jardin suspendu, les adhérents y cultivent des légumes ou jardinent tout simplement. Pour la préparation de leurs plats, ils font appel surtout aux fournisseurs locaux. Les produits peuvent être issus de l’agriculture biologique.

 

Le principal projet de ce café est le déménagement. En effet, ils déménagent cet été dans un autre lieu sur Billère. Le déménagement va permettre d’avoir plus d’espace pour le café car c’est un très petit espace et les activités se font dans une salle en face du café. Cela n’est donc pas très pratique.

 

Les élèves ont pu poser des questions qu’ils avaient préparées en amont en classe.

Et à la fin de la visite, certains ont pris un jus d’orange ou un muffin, et pour les professeurs un café !

 

Avis des élèves sur la découverte de ce café solidaire :

« J’ai bien apprécié cette visite car c’est une bonne idée d’avoir créé cette association. Elle permet aux gens en difficulté de boire ou manger tout en rencontrant des personnes dans ce café. C’est un lieu de rencontre où personne n’est jugé. » Maud Larrieu

« A notre arrivée, j’ai été un peu surpris par l’aspect physique et la situation du café car c’est petit, cela ressemblait à un bungalow. Mais, c’est un lieu plutôt chaleureux. J’ai bien aimé le concept qui vise à aider le client. » Florian Douchet

« Je suis favorable à ce concept, car je trouve que c'est un très joli geste solidaire ! » Sacha Demangeau

« J’ai apprécié cette visite car cela nous prouve qu’une personne généreuse peut aider une personne dans la difficulté. Ce café suspendu est un lieu d’échange, de partage, et de convivialité où chaque personne a sa place. » Céline Luchilo

« J’ai bien aimé cette visite car j’aime bien aider les autres et le concept du “café suspendu” m’a touchée. Cette expérience m’a fait penser à une association “Noël pour tous” que tiennent des amies à moi. A la période de Noël, elles offrent des cadeaux au SDF de Pau. » Lucie Laberdesque

« Je trouve que ce concept est vraiment une bonne idée et que tous les restaurants et cafés devraient pratiquer ce genre d’actes solidaires. » Cazallé Aurore

« Je trouve le concept du café suspendu très inventif et solidaire. » Amoyel Laura

« Je pense que c’est un concept très utile envers les personnes qui sont dans la précarité. Il faudrait qu’il y ait plus de cafés suspendus un peu partout pour faire profiter des gens qui n’ont pas les moyens.» Nathan Roure

« J’ai également bien aimé car les personnes qui s’occupent de ce café suspendu sont très aimables, elles écoutent et parlent avec des personnes qui se sentent seules.» Sofia Lesclauze-Errecart

« J’ai tout particulièrement apprécié cette sortie pédagogique. Je pense que ce café propose un geste que toute personne devrait reproduire. » Samuel Noe

« Cette sortie m’a beaucoup plue car elle m’a fait découvrir une autre manière de pouvoir aider des personnes dans le besoin. Les clients ne font pas grand-chose mais malgré tout cela les aide beaucoup. » Clémence Deloube

« Je trouve que l’idée de mettre en attente son café est bien trouvée.  J’ai aussi trouvé que le lieu restait chaleureux, convivial, de plus ce café propose également des activités, c’est un lieu de confiance où l’on peut parler si l’on en a besoin, personne ne juge ni se fait juger, en bref il faut venir comme l’on est. Un refuge en quelque sorte. » Nicolas Darrouzes Novo

« Au début je pensais que cela n’allait pas me plaire car c'était un endroit pas complètement au centre de Billere mais j’ai changé d’opinion quand je suis rentrée dans le café. Il y avait une ambiance chaleureuse. J’ai senti qu’il y avait de l’aide envers les autres et qu'ils voulaient vraiment réussir leur projet. J’ai apprécié cette ambiance conviviale, le concept de cette solidarité. » Ducassou Clara, Bessières Elisa

« J’ai trouvé ce concept très intéressant car dans un même lieu on peut faire des heureux en offrant des boissons tout en sympathisant avec des personnes ou tout simplement en se détendant. Pour moi c’est un peu unique dans son genre ! » Célia Bordier

 

« Le principe de ce café nous a beaucoup plu, et pourquoi pas un ou plusieurs cafés solidaires à Biarritz?

Notre projet est justement de présenter ce concept à des cafés dans des quartiers proches de notre lycée à Biarritz. » Eva Chevalier et Audrey Petit